J'ai avalé un arc-en-ciel | Erwan Ji

Wouaw.  J'avais oublié a quelle point un livre pouvait vous transmettre une émotion. A quelle point ça pouvais vous bouleverser . Et...


Wouaw.  J'avais oublié a quelle point un livre pouvait vous transmettre une émotion. A quelle point ça pouvais vous bouleverser. Et rien que pour ce petit rappel, je remercie Erwan Ji, l'auteur de ce chef-d'oeuvre, de m'avoir offert ce moment  inoubliable...

Ce que j'ai tout particulièrement apprécié dans ce roman, ce sont les personnages, ou plutôt, Puce. Pour moi c'est une héroïne  pétillante, plein de vie, avec une bonne humeur contagieuse.
Je me suis retrouvée en elle a plusieurs reprises, notamment par toutes ses convictions dont elle nous fait part.
A la fin du roman je ne voulais plus là quitter .

« Dans ce blog je vais évoquer ma vie, mais aussi la vie. Parce que ce qui compte quand on navigue, ce n'est pas le bateau. C'est l'océan, l'équipage, et les étoiles au-dessus de nos têtes. »

Car oui, au début du roman j'avais peur. Peur de ne pas accroché avec les personnages à cause du cotés "blog" du récit,  mais encore une fois Erwan Ji m'a épaté. Malgré le fait que Puce ne parle que par l'intermédiaire de son blog, l'auteur est parvenu à décrire à la perfection les personnages secondaires et je me suis énormément attachée à eux. Ils sont originaux, drôles, touchants, intelligents et tout comme Puce, ils m'ont paru réels.


Le lycée dans lequel évolue les personnages m'a parue très utopique, qu'est-ce que j'aurai aimé moi aussi avoir un telle établissement ! Alors oui Erwan Ji m'a également fait rêver, et je n'ai cessé de soupirer en repensant à mon collège...;)
«
Parfois, je m'entends parler, et je n'aime pas qui je suis. Ou plutôt, je n'aime pas la version de moi que je suis en train d'être. Ça dépend à qui je parle. La conversation, c'est comme le tennis, on s'adapte à l'autre. J'aime mes amis parce qu'ils me permettent d'être une version de moi que j'apprécie. D'une certaine façon, à travers eux, c'est moi que j'aime. »


Erwan ji est un auteur qui sait parler aux adolescents : chaque ligne du récit était pour moi une véritable leçon de vie.  Au fil de ma lecture, j'ai ressentie toute au fond de moi, que, a travers son héroïne, Erwan Ji nous transmettais des messages cruciaux, qui m'ont fait réfléchir et qui m'inspire maintenant chaque jours. :) 

Bilan : J'ai avalé un arc en ciel, est un véritable coup de coeur, que je vous recommande mille fois ! Un auteur doué, un superbe univers, en un mot : un roman brilliant !


Titre : Gaspard des profondeurs
Genre :  Jeunesse, Fantastique
Nombre de pages : 304
Auteur : Yann Rambaud


Je m’appelle Capucine, mais on m’appelle Puce. J’ai dix-sept ans, la peau mate et un accent de Montpellier. Enfin, l’accent, c’est quand je parle français. Je vis aux États-Unis depuis que j’ai trois ans. Cette année, il m’est arrivé un truc phénoménal. Retournement de vie, frisson géant, secousse cosmique... Vous appelez ça comme vous voulez, mais la vérité...c'est que j'ai avalé un arc-en-ciel

You Might Also Like

4 commentaires

  1. Pluie de mots en avait parlé et je reste très tentée par ce livre, j'espère le découvrir un de ces jours parce qu'il a l'air top.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, il est génial ! J'espère sincèrement que tu le liras !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai trouvé sympathique, mais j'étais loin du coup de coeur ! Contente qu'il t'ait plu à ce point :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre que je n'oublirais jamais ! Je pense que ce récit, soit il plait, soit c'est le flop...Ba, moi, c'est le coup de foudre ;)

      Supprimer